Précédemment…


  1. Un petit coup de chaud

    Un petit coup de chaud en ce début précoce d'hiver.

    Je cherchais quelque chose pour me réchauffer les mains et bingo, j'ai trouvé sur Essentielbio.com une petite chaufferette super sympa et facile à utiliser.

    Tout est dit dans cette première phrase, mais c'est plus pratique de revenir dessus. Je cherchais donc une chaufferette et je suis tombée sur une vidéo youtube qui vantait ce produit. En réalité, j'en ai regardé deux que je vous ai mis en lien plus haut. J'étais convaincue, il fallait seulement en trouver une pas trop chère pour faire l'expérience.

    J'ai cherché et trouvé ce petit site Essentielbio.com qui la vendait un prix raisonnable. En réalité, j'en ai achété 4 pour toute la famille, la vidéo m'a convaincue de la facilité d'utilisation.

    Maintenant, dès que mes enfants rentrent de l'école et avant qu'ils ne ressortent jouer dehors je recharge leurs chaufferettes et c'est reparti pour un tour. Ils en redemandent et moi je me demande pourquoi je n'en n'ai pas acheté plus tôt.

    Au fait, quand j'ai visité ce magasin bio en ligne, j'ai trouvé que les compléments alimentaires étaient intéressants et la vaisselle bio magnifique. Je crois que ce sera mon prochain achat.

     

    A bientôt !

    read more
  2. Agriculture biologique : fantasme ou réalité qu quotidien

    L'agriculture biologique est-elle le fantasme de ce déébut de XXième siècle ou une réalité dominante de l'humanité ?

    Tout un chacun peut-il s'inventer producteur bio ?

    Vous vous êtes réveillé ce matin et avez décidé d'être médecin, charpentier ou garagiste. Pas boulanger car votre père l'est déjà !

    Et bien non, vous savez très bien qu'il faut apprendre la logique et les techniques, quelles soient médicales, automobiles ou encore agricoles.

    Accueil

    Ce site très bien fait, nous informe et nous forme s'il en est besoin sur les principes de l'agriculture biologique et les techniques agricoles respectueuses.

     

    Bonne lecture

    read more
  3. L'air du temps

    Ce matin l'air du temps me laisse maussade.

    Pourqoui me direz-vous. 

    Et bien ce matin, en visite chez des proches, je me suis réveillé dans le brouillard. Oui, vous venez de regarder à la fenêtre et restez dubitatifs.

    En effet, le brouillard ne provient pas de l'extérieur mais de l'intérieur de cette charmante longère. Je n"avais pas remarque hier que mon hôtesse fumait cigarette sur cigarette dans toutes (oui toutes) les pièces de la maison.

    Conséquence : Ce matin j'ai le derveau ralenti et le nez complètement grogri par ces odeurs d'un autre temps.

    Goujat ou invité modèle ; merci d'être là car je peux libérer ma frustration sans incommoder (elle est bien bonne) mon hôtesse.

    Si comme elle, vous ne vous passer pas du tabac, allez consulter cet excellent site gouvernemental qui je n'en doute pas vous aidera.

    read more
  4. Et l'argent public dans tout çà ?

    Aujourd'hui,

    je me pose quelques questions qui, je l'espère trouveront réponse rapidement.

    Je ne suis pas fort en finances publiques, pas fort en relations publiques, pas fort en somme .... mais

    Pourquoi le coût du travail salarié est-il aussi cher et pourquoi avons 5 millions de chômeurs qu'il faut indemniser en partie ?

    Je précise ici ma question :

    Le coût du travail est constitué de cotisations diverses dont les cotisations sociales (santée, retraite, famille et décès), ok.

    Maintenant il y a aussi les charges liées au chômage. Les entreprises et les salariés cotisent pour se prémunir d'une perte de revenu en cas de perte de travail. Là encore OK.

    MAIS :

    Ne serait-il pas possible de diminuer les charges salariales et ainsi diminuer le coût du travail ? Cela aurait pour conséquence de baisser les coûts de production en France et améliorer notre compétitivité. De ce fait les carnets de commandes se rempliraient et le chômage baisserait. Pourquoi l'Etat ne le tente-t-il pas ?

    Ok, il n'y a pas que la production industrielle en France. Oui, mais pour le moment avec notre style de fonctionnement, les biens de consommation à bas coût de revient sont importés et nos dépenses servent à enrivhir des producteurs à l'autre bout du monde. Question subsidiaire : pourquoi les coûts sont-ils aussi faibles ?

    En France, nous n'avons pas que des bac+10 et les chômeurs ne sont pas nécessairement des rebus de la société ignares et fainéants.

    A-t-on déjà une fois, réellement avec le courage pour le faire, tenté de ré implanter l'activité en France ?

    Oui, je sais, ce n'est pas possible, car :

    1. Il ne faut pas oublier les lois du commerce international,
    2. les traités européens et autres nous lient les mains et les pieds,
    3. nous avons des contrats plus ou moins secrets nous obligeant à acheter des produits à l'étranger si on veut pouvoir acheter ou être soutenu dans certains cas,
    4. ce n'est pas dans nos schémas de pensée de réfléchir hors des sentiers battus,
    5. si on propose une telle démarche, on ne sera pas réélu !
    6. et bien d'autres

    Alors bientôt, les plus téméraires, les plus fous et/ou les plus courageux iront aux urnes ...

    read more